séance difficile (Securibourse)

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, mardi 06 février 2018, 19:27 (il y a 76 jours)

.
Personne n'aime ce genre de séance. Qu'annonce-t-elle, si déjà elle le fait? Ce qui devait être pour moi une journée de tranquille repos s'est transformé en une journée assidue devant les écrans où j'ai passé tout mon temps à solder mes positions. Quel harassement, je suis épuisé et surexcité. Ainsi, j'ai quasiment liquidé toutes mes petites lignes ainsi que j'ai assez nettement nettement réduit quelques unes de mes grosses positions.

Mon portefeuille est devenu liquide pour environ 30%.

Dans mes grosses positions: ELEC, ALMIL demeurent inchangées à environ 8%.
Tessi et AURES sont passées de 13% à 6% pour la première, 4% pour la seconde.
Je n'ai plus qu'une participation résiduelle dans FEM quand il y a quinze jours elle aussi était à 13%-14% du tout.

J'ai pris le parti cette fois-ci, contrairement à 2008, de me constituer des réserves de monnaie au cas où le marché entrerait en crise.

Je n'ai pas du tout aimé ce vent de panique qu'il y a eu hier sur le DOW avec une baisse passagère de 10%. Ceci indique que les marchés et les opérateurs sont prêts à dévisser et très rapidement. Les variations de cours importantes sur les petites valeurs m'ont fait craindre également un mouvement de course vers la liquidité. Si le marché dévisse durablement, les petites valeurs seront durement touchées. Il y aura excès de vente et déséquilibre des cours.

Bien évidemment, je n'ai pas de certitude, tout comme je sais que le marché n'a une justification de sa cherté qu'à cause de la nullité des autres placements alternatifs. Si le marché obligataire dévisse, ce qui est à craindre - mais quand? - , alors immanquablement la remise en comparaison des placements de taux avec les rendements des actions sera de mise. On pensera alors que les actions sont chères.

J'ai voulu me prémunir de tout cela à très court terme. On saura plus tard si j'ai bien fait.

--
[image]





Graham

Le marché est trop cher

par raskolnikobimbo ⌂ @, Paris, XVIIème, mercredi 07 février 2018, 06:35 (il y a 75 jours) @ Graham

... en tout cas il est trop cher par rapport à ce qu'il pourrait être si il était moins cher. Quand on bat des records, on est à un sommet (c'est le cas du Dow). Ce sommet peut être le dernier, en tout cas pour une vie d'homme.

Quelles sont les raisons objectives (autant qu'on puisse être objectif quand on détient des titres) de la surévaluation d'un marché ? J'en ai 36 quand le marché est au plus haut.

Parce que les arbres ne montent jamais jusqu'au ciel, c'est joli et c'est vrai. ;-)

--
http://www.raskolportfolios.com/

Avatar

séance difficile

par jmp ⌂ @, Boulogne/Mer, mercredi 07 février 2018, 08:56 (il y a 75 jours) @ Graham

Je pense que tu as vu la dernière vidéo de Loïc où il explique que c'est une correction et pas un krach, ce qui arrive maintenant. J'étais liquide à 25% (ce qui est inhabituel) et j'en ai profité pour:
1. me re-familiariser avec les BX4 (petits achats les 31/1 et 1/2 et revente (trop tôt!) les 2/2 et 5/2,
2. faire quelques achats hier notamment des Tessi (peut-être les tiennes!).

Je suis toujours liquide à + de 23% et envisage d'augmenter cette liquidité d'ici le printemps. Les BX4 m'avaient bien aidé en 2011 à sortir un résultat positif. Le seul inconvénient est qu'il faut de la liquidité pour jouer avec.

--
jean-marie

séance difficile

par fabrice @, mercredi 07 février 2018, 09:19 (il y a 75 jours) @ Graham

Bonjour Graham et tous
Gros ménage aussi pour moi sur des valeurs à objectifs à 1 an ou plus et diminué mes grosses lignes, je n'ai pas bougé sur Arkéma,Delta plus,Delfingen,X-FAB SILICON 'trop petite ligne),M2i,
Je suis à 46% liquide sur mon portif et 40% sur celui de ma femme
Tant pis si je diminue mon potentiel de gain pour cette année.

Bonne journée à tous

Vous avez la gachette rapide

par Manu, mercredi 07 février 2018, 18:37 (il y a 75 jours) @ Graham

Peut-être trop ...

Vous avez la gachette rapide

par fabrice @, jeudi 08 février 2018, 13:20 (il y a 74 jours) @ Manu

Ben disons que je suis dans une situation anormale depuis 2 ans et avec un avenir de rentrées d'argent mensuels non pérennes :surprised: du fait de mon accident, donc l'avenir :lookaround: dépend d'une procédure au TASS (marre des procédures:frappe: ) en cours concernant les rentrées d'argent mensuels.
Donc, contrairement à mes habitudes d'être près de 100% investi j'ai préféré assurer :yes:
J'estime que j'ai déjà fait un beau parcours depuis le crack de 2008 ou au plus bas ma femme était (en comparatif) pour son portif à 6.6 et maintenant à 43 et le mien de mémoire 11 et maintenant à 50.En 2008 ma femme me disait en écoutant les infos: " et nous ça va?
La question qui tue :-D :-D :-D Ma femme est forte pour ce type de questions ;-)
Le problème est : vais je résister à la tentation de racheter mes plus fortes convictions :ange: ?

Bonne journée à tous et on garde le sourire :yes:

:invalide:

Vous avez la gachette rapide

par Manu, jeudi 08 février 2018, 13:48 (il y a 74 jours) @ fabrice

On ne vit qu'une fois, mais on peut mourir plusieurs fois ! :-)

Viens risque. A toi, je m'expose!

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, mercredi 07 février 2018, 20:56 (il y a 75 jours) @ Graham
édité par Graham, mercredi 07 février 2018, 21:03

Bonsoir à tous,

Je réponds à tous.
Je ne sais pas si pour le coup j'ai eu la gâchette facile. Par contre, ce que je sais c'est ce que j'ai fait dans le passé. Je n'ai jamais été liquide à plus de 10% depuis 2006 et à 30%, il faut remonter à 2002. J'ai plutôt tendance à supporter plutôt bien le risque et cela fait maintenant plus de quinze que j'ai été investi pratiquement tout le temps et en totalité. Qu'est-ce qui pour moi a changé?

Je trouve depuis longtemps que l'actif "action", tout comme d'ailleurs l'immobilier d'habitation, ainsi les marchés de taux sont chers pris globalement, sans tenir compte des quelques disparités qui peuvent s'observer en dedans de chacune. Néanmoins, cette cherté relative n'est pas anormale et se comprend par l'action prépondérante des banques centrales qui influent sur les taux, sur les flux monétaires tout en prenant une part active dans la régulation des marchés. Ce sont de telles actions qui sont tout à fait anormales et anhistoriques. Il n'y a pas de doute pour moi que cela se finira en catastrophe. Je suis totalement incapable d'en prédire le moment. Ce moment, ce seront les opérateurs de marché qui le provoqueront et ils l'initieront subitement et brutalement. Il ne sera pas anticipé. La très grand part des acteurs sont conscients de ce risque extraordinaire. Ce ne sera pas un cygne noir du fait de sa survenue, mais de son ampleur insoupçonnée. Tout comme moi, ils ignorent quand il sera déclenché. En attendant, on continue avant le naufrage à jouer de la musique. L'envie et le lucre sont des passions dont il est difficile de se déprendre (Raskol parlerait plutôt de stupre!). Difficile de supporter le gain facile d'autrui. Bref, on veut jouir jusqu'à la dernière goutte de ce nard suave et enivrant. J'ai laissé courir mes gains. J'ai décidé pour moi que la fête était finie. L'alerte a été cette baisse passagère de 10% en séance du Dow Jones. Elle est effrayante. Comment cela est-il possible en 2018? Encore en 87, au début de l'ère numérique, mais maintenant. C'est donc que les marchés peuvent encore faire pire et surtout qu'ils en ont le ressort. Ceci, pour moi, sort de la normalité. Une variation en séance de 10% ne devrait pas être possible dans des marchés sains. Sains, ils ne le sont plus depuis belle lurette. On en est tous à se demander quand aura lieu le prochain krach obligataire et a espéré benoîtement que les banques centrales l'en empêcheront. On ne l'imagine même plus comme une possibilité. On en est certain. Voilà, pour moi, pourquoi je ne veux plus continuer le jeu tel que jusqu'alors je l'ai fait. Je serai bien plus drastique à venir. Et tant pis si je perds un peu, beaucoup, au change. J'y gagnerai en sécurité.

Je n'ai pas de regret, JMP. On sort toujours trop tôt et on rentre aussi trop tard. Le BX4, la VAD, sans façon pour moi. Je ne jouerai pas la baisse. Dans le contexte que je crains, le risque de contrepartie défaillante me parait par trop incommensurable. Le plus gros problème que j'aie est de n'avoir absolument aucune confiance dans la valeur des monnaies scripturales. La monnaie est un titre de créance sur l'émetteur, or ce qu'il me parait falloir ce sont des actifs réels nantis d'un titre de propriétaire, au moins théorique. Je vais donc changer mon style de gestion, chercher la valeur, qui est très rare aujourd'hui et m'y concentrée: l'objectif prochain n'est plus le gain mais bien de perdre le moins.

Cassandre! Peut-être. Bien que ne m'importe aucunement de convaincre, plutôt de me tenir prêt. L'aventure sur les marchés financiers est exaltante. L'intelligence, l'instinct, toutes les facultés s'y tendent parce que, pour plagier le titre récent d'un auteur fameux, on y joue sa peau. Viens risque. A toi, je m'expose!

--
[image]





Graham

Viens risque. A toi, je m'expose!

par Manu, jeudi 08 février 2018, 13:46 (il y a 74 jours) @ Graham

Graham, sauf erreur de ma part, mais je viens de revérifier, le Dow au plus bas Lundi n'a pas perdu 10% mais 6%, ce qui reste énorme je te le concède.

Viens risque. A toi, je m'expose!

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, vendredi 09 février 2018, 09:03 (il y a 73 jours) @ Manu

Bonjour Manu,

Je me suis effectivement trompé. En cours de séance du 05 février 2018, la baisse maximum a été de 6,5% et non 10%. Les 10%, c'était par rapport à un plus haut annuel. J'ai mal lu une dépêche.

Ce qui m'a impressionné, c'est l'effet dent de scie: chute et rebond phénoménaux sur un très court délai. Ce qui montre qu'il n'y a plus de maîtrise. Ce sont les algorithmes qui font la tendance et les mouvements. L'avantage de ceux-ci est d'écarter les effets des émotions humaines, du moins pour l'institution opérante. Ce qui n'enlève pas qu'ils contribuent à provoquer des émotions chez les autres. L'inconvénient est qu'un algorithme gère ce qui relève des probabilités. Son efficacité sera douteuse pour ce qui est inconnu et qui n'est jamais survenu.

Dans cette séance, on voit une réaction massive et simultanée des opérateurs en contre-tendance pour éviter un point de rupture. C'est très bien. On tâche de réguler. Il y a encore des cartouches. Quand il n'y en a plus et qu'on a la trouille au ventre, qu'est-ce qu'on fait? On joue sa peau et on s'en fout des autres et du marché. A force de baisses brusques et fulgurantes, il est possible qu'il n'y ait plus moyen de faire contre-tendance ensemble. C'est alors la débâcle.

Voilà l'indication que je perçois dans ces graphiques. Je ne dis pas qu'il y aura rupture. Je dis que les marchés sont plus que tendus et proches d'une rupture. On n'a des valorisations qui sont artificiellement hautes dans de nombreux actifs, en raison de l'action des banques centrales ces dernières années. Sans ces actions, les marchés n'auraient jamais autant culminé.

On peut parfaitement continuer la fête pendant une bonne quinzaine d'années. Inévitablement sur cette tendance, à un moment imprévisible, il y aura une crise sans précédent depuis plus d'un siècle, à force de jouer inconsciemment aux enfants démiurges.

La seule chose qu'on sait c'est qu'aujourd'hui, les intervenants sont prêts à basculer. Le feront-ils? On ne le sait pas. Cela dépend de la confiance qui dépend elle-même des effets moraux que suscitera l'intervention des grands régulateurs. Bref, la situation est terriblement dangereuse. Il faut vertus de prudence et de sang froid.

--
[image]





Graham

Viens risque. A toi, je m'expose!

par pasca711, vendredi 09 février 2018, 01:01 (il y a 74 jours) @ Graham

Bonjour Graham,

Je vais donc changer mon style de gestion, chercher la valeur, qui est très rare aujourd'hui et m'y concentrée...

Mais encore, tu as des pistes? Si oui, on partage?;-)

Pour le moment, je reste investi à 100% car j'ai plus confiance dans mes titres que dans les banques...

Bonne nuit.

Viens risque. A toi, je m'expose!

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, vendredi 09 février 2018, 10:04 (il y a 73 jours) @ pasca711
édité par Graham, vendredi 09 février 2018, 10:10

Bonjour Pasca,

J'ai été assez marqué par la crise de 2008. J'avais été convaincu par les arguments de Labadie très tôt. Mais alors, j'ai décidé de rester investi. -50%, cela laisse des traces bien que je me sois plus que refait depuis. Au final, si on veut être rationnel, je pense que j'ai bien fait. Plus tard, j'avais souvent de "bonnes raisons" de sortir et je ne l'ai pas fait. Je n'aurais pas bénéficié des effets de la tendance.

Aujourd'hui, mon instinct, plus que ma raison, me dicte qu'on est très proche d'une période de basculement. Je ne sais absolument pas si elle surviendra. Bref, je deviens méfiant. Ma vigilance s'aiguise. Que risque-t-on? Quoi faire? Faut-il faire?

Très dur de décider. Pour ma part, je pense que l'on se dirige vers une crise sans précédent depuis plus d'un siècle. Je le pense depuis plus de dix ans. Je m'en persuade au fur et à mesure des années de plus en plus. Mais ce n'est pas moi qui décide de cette crise. C'est le consensus moral de tous les acteurs. On peut très bien continuer encore assez longtemps, comme on l'a fait depuis 2008, puisqu'à mon avis aucune leçon n'a été tirée et qu'au contraire nos solutions sont pires et bien plus pernicieuses bien qu'elles aient atténué la douleur des maux ressentis. J'ai crû qu'il était meilleur pour moi de réduire mon exposition.

Je pense qu'il est primordial dans la crise que je redoute et pour son patrimoine de détenir des actifs physiques. J'entends par là des biens immobiliers, des actions d'entreprise, éventuellement de l'or. La propriété, fondement cardinal de nos sociétés, sera plus respectée que des contrats immatériels qui ne sont que des engagements. Dans les grands bouleversements, qu'est-ce donc que la parole donnée? La monnaie est une créance sur les banques centrales. C'est un contrat. Les options, les achats-ventes à terme sont des contrats. En temps ordinaire ils sont respectés. En temps extraordinaire, l'histoire montre qu'on en fait peu de cas. Je n'ai, comme toi, aucune confiance dans les banques. Elles font n'importe quoi, persuadées que les régulateurs que sont les banques centrales et les états les sauveront de leurs déboires: too big to fail. Les banques françaises font pires encore que toutes les autres puisqu'elles sont quasiment les seules au monde à faire des prêts à taux fixes sur des emprunts immobiliers de très longs termes. Elles prennent donc un risque tout à fait non maîtrisé et aux conséquences terribles. Il est parfaitement envisageable d'avoir une défaillance totale du système bancaire français dans les 20 ans. Imaginons les effets sur les autres banques européennes. On ne parle pas des contrats optionnels que chaque banque prend l'une sur l'autre ou envers des tiers sur les marchés financiers. Les risques pris sont incommensurables.

Ça ne dit pas quoi faire! L'état protégera plus les dépôts que les contrats, malgré les lois récentes allant dans l'autre sens. Une ponction de l'état de 10% à 15% sur les comptes bancaires est envisageable. La perte reste légère. Si on en vient à cela la valorisation des actifs aura plus encore baissé. Je pense que si il y a grave crise bancaire l'état séparera ce qui se rapporte aux dépôts de ce qui se rapporte aux activités d'affaires. Si un contrat d'option de vente, une VAD, un OPCVM qui manipule des options n'a pas de contrepartie, et bien tant pis, il ne vaudra rien et sera rangé dans la partie des actifs pourris en défaisance. Ceux qui jouent la baisse ne s'imaginent, à mon avis, pas bien le risque de défaut de contrepartie qu'ils prennent.

Reste les actifs, le sujet de ta question. Je n'en vois pas vraiment de flagrant. De toute façon, si la crise se déclenche, on va suivre une logique de flux. La valeur fondamentale n'aura plus d'importance. On révisera les multiples et on courra après la stabilité. Une des anomalies de marché actuelle est probablement une des valeurs que tu as actuellement en portefeuille: Graînes Voltz. Elle parait clairement sous-évaluée. Déjà à 25€ et sans doute encore à 40€. Elle peut très bien monter à 80€ en peu de temps. Le problème est que si elle monte à ce niveau, il n'y aura plus personne alors pour la racheter. Elle redeviendra tout à fait illiquide et suivra les fluctuations en fonction de son développement économique qui est difficile à évaluer. C'est une valeur type exacompta, cife, gea, gévelot qui n'obéit guère qu'à une logique de mode passagère avec des courants de liquidité très faibles. Du point de vue opérationnel, elles ne sont pas exceptionnelles. C'est la gestion mégot de cigare ou value à la Ben Graham. Pour ma part, j'aime bien la tranquille et sage Almil. Son potentiel est assez limitée. Elle a un flux d'autofinancement honorable, des actifs immobiliers solides, des actifs immatériels (connaissance et techno) qui tiennent la route et reste à mon sens correctement et pas trop chèrement valorisés. Son potentiel baissier aussi me semble limité, je ne la vois pas tomber sous 30€. Il est vrai que les actifs immatériels qui font son flux d'autofinancement pourraient être remis en cause dans le temps. Bref, je n'ai pas de solution nette et évidente. C'est aussi peut-être un signe que les marchés sont bien valorisés!

--
[image]





Graham

Viens risque. A toi, je m'expose!

par pasca711, vendredi 09 février 2018, 13:38 (il y a 73 jours) @ Graham

Bonjour Graham,

Merci pour ton retour,
On est d'accord, en cas de risque majeur il n'y a pas beaucoup de solutions, les banques pourraient couler avec le cash...
Je pense comme toi qu'il sera préférable de détenir un peu d'immobilier, qui perdra de la valeur (mais il en resterai un peu...) et des actions avec une faible valorisation, le problème c'est que c'est difficile à trouver du fait des valorisations actuelles.

On tourne en rond, alors pour le moment, je ne bouge pas je garde mes titres avec une optique d'investisseur long terme (j'ai toujours fonctionné ainsi), quitte à arbitrer en fonction des mouvements de marché.

Viens risque. A toi, je m'expose!

par fabrice @, vendredi 09 février 2018, 14:46 (il y a 73 jours) @ pasca711

Salut Pascal:-)

Déjà on peut changer le titre du post: Viens risque. A toi, je m'expose!
Viens risque. A toi, je m'explose!

Je pense comme toi qu'il sera préférable de détenir un peu d'immobilier,

De l'immo:surprised: et tous les emmerdements qui vont avec :no: et tu fais comment pour payer les charges si il n'y a plus de cash ? et ci cela va vraiment mal...les loyers impayés:lookaround: , le harcèlement des locataires pour que tu fasses des travaux t'incombant...Vie d'enfer (mis à part l'achat d'un bien immo en résidence principale et de préférence type pavillon et pavillon dont tu puisses faire le tour)

On est d'accord, en cas de risque majeur il n'y a pas beaucoup de solutions, les banques pourraient couler avec le cash...

Ben ma façon de penser (simpliste) réinvestir au bon moment (reste à savoir le bon moment) en actions avant que le cash disparaisse.

Mais je préférerai qu'on en arrive pas là :arrache:

:invalide:

Viens risque. A toi, je m'expose!

par Manu, Vous broyez du noir, vendredi 09 février 2018, 15:07 (il y a 73 jours) @ fabrice

Vous broyez du noir les gars. C'est juste une ptite conso ! M'enfin ! :-D

Viens risque. A toi, je m'expose!

par fabrice @, vendredi 09 février 2018, 15:19 (il y a 73 jours) @ Manu

Vous broyez du noir les gars. C'est juste une ptite conso ! M'enfin ! :-D

J'espère ;-)

Mais quand je regarde les futur US on est au vert...Comme hier et ça s'est terminé...:surprised:

Et si tu fais le tour des foras...ça cause pas beaucoup :confused:

@+ je vais rentrer une brouette de bois :-)

Viens risque. A toi, je m'expose!

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, vendredi 09 février 2018, 15:38 (il y a 73 jours) @ fabrice

C'est marrant cela, c'est ce que je m'apprête de faire

--
[image]





Graham

Viens risque. A toi, je m'expose!

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, vendredi 09 février 2018, 15:36 (il y a 73 jours) @ Manu
édité par Graham, vendredi 09 février 2018, 15:45

"Broyer du noir" , c'est raciste comme expression lol.
Sinon pas du tout. Pas optimiste, pas pessimiste. D'ailleurs je n'ai jamais rien éprouvé de tel. Et avec le temps, j'ai compris que ce n'était pas une disposition habituelle.

Il y a plus d'optimiste que de pessimiste, pratiquement pas de neutrimiste. C'est bien vu ordinairement d'être optimiste. Cela me semble un biais cognitif et social qui sert surtout à rassurer et à se sentir bien et à être toléré en société. Je n'ai pas besoin d'être rassuré pour me sentir bien. Je prends le monde tel qu'il vient. On fait ce qu'on veut du monde. C'est ça plutôt qui me procure du plaisir. Agir sur le monde.

Peut-être est-ce une différence entre le passif et l'actif lol

--
[image]





Graham

Viens risque. A toi, je m'expose!

par pasca711, samedi 10 février 2018, 01:36 (il y a 73 jours) @ Manu

C'est quand la mer se retire qu'on voit ceux qui se baignent nus...

Viens risque. A toi, je m'expose!

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, vendredi 09 février 2018, 15:43 (il y a 73 jours) @ pasca711

sinon à l'instant, j'ai doublé ma position sur PSAT à 3,5% du portefeuille.
La baisse du titre de 20% de ce jour fait de ce titre un mégot de cigare lol.
Je spécule un résultat d'exploitation à 1,6 ou 1,7 m€.

A plus

--
[image]





Graham

Viens risque. A toi, je m'expose!

par stan, vendredi 09 février 2018, 17:01 (il y a 73 jours) @ Graham

Il n'y a que le dividende qui intéresse les actionnaires de PASSAT

[image]

S'il est coupé, le titre baissera et il faudra attendre sa reprise pour se sortir du guêpier...

Sur le fond, l'effondrement des ventes aux USA est préoccupant dans la mesure où la bûche de ramonage est la vache à lait du Groupe.

La remontée de l'euro devrait par contre bien aider à tenir les marges l'an prochain...

@suivre
Bons trades
Stan

mégot de cigare

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, vendredi 09 février 2018, 18:56 (il y a 73 jours) @ stan
édité par Graham, vendredi 09 février 2018, 19:02

En effet le titre baissera, et il y a de bonnes chances qu'il soit coupé. Si le titre perd encore une quinzaine de pourcents pour tomber à 4€, le mégot de cigare devient franchement attrayant.

La société n'a jamais vraiment publié sur l'arrêt de la vente des gants antichaleur, déficitaire depuis quelques temps. La baisse aux US correspond peut-être à la cessation de cette vente.

--
[image]





Graham

lundi noir

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, vendredi 09 février 2018, 19:24 (il y a 73 jours) @ Graham

.
J'avoue qu'un lundi noir m'amuserait beaucoup. J'aime les périodes tendues. Tout est passionnant. La vie, soudain, devient exaltante de toutes les émotions ressenties. Alors laissons un peu l'imagination errait.

Si lundi était noir, je verrai Wall Street un peu comme une jeune femme séduisante qui chanterait de façon décalée cette chanson :

https://www.youtube.com/watch?v=Lm03JffHf20

Humain, trop humain!

--
[image]





Graham

Fil RSS du sujet
powered by my little forum