Liquidité du portefeuille (Securibourse)

par Frenchvalue, jeudi 29 mars 2018, 13:43 (il y a 82 jours) @ pasca711
édité par Frenchvalue, jeudi 29 mars 2018, 13:53

Bonjour à tous. Mon premier “vrai” message sur ce forum où tout le monde a un vrai “skin in the game” et une expérience fascinante de l’investissement. Je suis moi aussi un investisseur en small et micro caps essentiellement françaises. Je partage de nombreux constats faits dans cette file et dans d’autres sur les niveaux de valorisation élevés, la nécessité de rester cependant investi et ce malgré la possibilite d’une correction brutale ou progressive (un -30% ne me choquerait pas). On a vu pire après tout.

Cela dit, je ne suis pas sûr que les titres conservés par un broker bénéficie d’une protection plus élevée que le cash à la banque. Ayant été au milieu de plusieurs faillite de banque (Lehman) ou de broker, je peux vous dire que même de gros institutionnels ont mis des années avant de récupérer (une partie de) leurs billes (essentiellement des titres). Par ailleurs, en cas de crise financière majeure, l’histoire récente a prouvé que les gouvernements prendront la voie du bail out pour sauver les banques “too big too fail” car elles gardent les dépôts des petits épargnants. Ils ne l’ont pas fait avec certains brokers dealers (Lehman, pour des raisons “politiques” d’après moi, ou MF Global plus récemment). Enfin, il faut comprendre que l’essentiel des titres est conservé (custody) par quelques grands acteurs qui sont eux même des départements des banques universelles. Donc tout est lié, particulièrement en cas de crise. Dans tous les cas, il est très important d’évaluer le risque de contrepartie de sa banque (meme si les comptes d’une banque restent pour le moins opaques!) et de son courtier (attention aux petits noms mal capitalisés).

Pas de recette miracle à mon avis dans le débat cash vs. titres en cas de grosse crise. Mais je suis aussi un farouche partisan du cash compte tenu de son optionalite (pour saisir les opportunités en cas de crise) et comme outil de “ruin avoidance” donc je suis dans doute biaisé. Pas sûr que l’argument soit convaincant mais c’est ma vision. Cela dit, je pense qu’on est tous d’accord pour dire que l’investissement en micro et small caps reste le meilleur placement pour préserver et faire fructifier un capital d’investisseur individuel.

Au plaisir de tous vous lire et d’essayer de contribuer au forum dans le futur.


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum